La 3D et la 3D indoor avec ArcGIS Pro – Essais (Partie 1)

Créer et voir un intérieur en 3D sont, depuis quelques temps maintenant, à la portée de tous avec les outils disponibles dans ArcGIS Pro. Pour revenir à la conférence esri de juillet 2017, j’avais pu assister à quelques démonstrations rapides et alléchantes des capacités 3D d’ArcGIS Pro, et surtout des capacités de création et de gestion des intérieurs des bâtiments. Jusqu’en décembre dernier tout cela restait théorique et de belles visualisations que l’on montre lors d’une séance pour présenter la 3D dans les SIG. Je n’avais jamais exploré ces capacités.

Avec l’annonce d’un partenariat esri/AutoDesk sur le BIM (Building Information Modeling), plusieurs partenaires se sont penchés sur ces thématiques et ont relu plus attentivement certaines présentations. Ils s’intéressent dans leur gestion quotidienne, qu’elle soit stratégique ou opérationnelle, à l’utilisation de la 3D et en particulier de la 3D indoor. Dans leur contexte très spécifique, les vues 3D de l’intérieur de bâtiments pourraient, entres autres choses, les aider à :

  • Visualiser les installations techniques qu’ils subventionnent et qu’ils inspectent régulièrement
  • Localiser les installations techniques nécessaires lors d’une intervention (urgence)

Nous avons donc testé pour eux ArcGIS Indoors. Le fichier ZIP est disponible en ligne, et c’est gratuit. Il vous faut bien sûr avoir ArcGIS Pro d’installé sur votre/vos machine(s). Les références de tous les sites Internet utilisés, les outils et les articles mentionnés sont disponibles à la fin de l’article.

1/ ArcGIS Indoors. Remarques sur le fichier zip et son contenu.

Le fichier zip est extrêmement complet. Il contient des jeux de données en format dwg et en format géodatabase. Il y a aussi les données et les outils qui seront nécessaires au cours des tâches (étapes de travail à faire dans un ordre bien précis), une notice, le projet ArcGIS Pro, les tâches qui ont été créées dans le gestionnaire de tâches. Sur Youtube, 5 vidéos (faites par esri) sont disponibles et il est fortement recommandé de les regarder avant et pendant vos essais.

Les étapes de travail (ou workflow) sont répertoriées dans un jeu complet de tâches. Ces tâches s’ouvrent dans ArcGIS Pro via le gestionnaire de tâches. Au total il y a 5 grandes tâches :

  • Créer son fond de carte
  • Créer les intérieurs des bâtiments
  • Créer une carte et une scène
  • Créer le réseau de connexion et de déplacement dans le bâtiment (escaliers, rampes d’accès etc.)
  • La web app

A chaque fois que vous ouvrez une tâche, des étapes de travail sont décrites dans le détails. Les tâches peuvent être utilisées avec les données contenues dans le fichier zip, ou avec vos propres jeux de données si vous en avez. Les tâches contiennent aussi des « tips » ou « trucs et astuces » dépendant de votre propre workflow. Par exemple si vos données ne sont pas destinées à devenir publiques, esri vous explique comment faire. Si vos données peuvent et doivent être publiées, alors la tâche vous indique qu’elle est la marche à suivre.

Les vidéos expliquent aussi tout cela (les vidéos sont en anglais). Autant parfois les aides en ligne peuvent être lacunaires, autant ce package est extrêmement complet.

2/ Les avantages à télécharger ce package

Pour les débutants, suivre les tâches détaillées de ce projet vous permet de :

  • Créer un fond de carte contenant les données dont vous avez besoin et de l’exporter en vector tile cache ou en map tile cache,
  • De choisir des options de publication adaptées à vos besoins,
  • Apprendre à charger, utiliser, traiter des données CAD et des données SIG (polygones, lignes, points et multipatches)
  • De passer de données 2D à des données 3D
  • Apprendre à utiliser des règles pour la texture des façades
  • A publier une carte sur portal, ArcGIS online
  • A utiliser le web app builder

Pour les utilisateurs qui ont déjà des données en format CAD et SIG et qui souhaitent se lancer dans de la 3D, ce package est simple à suivre. Cependant, il ne faut pas négliger la composante temps. Il faut être très précis dans la description des données utilisées, les données CAD si elles sont utilisées doivent être propres. Il y a beaucoup d’informations à collecter, des lignes des plans au sol (murs, portes, fenêtres, baies vitrées, séparations entre les bureaux etc.) aux escaliers et aux ascenseurs, en passant par toutes les données relatives à l’élévation du bâtiment et à la hauteur sous toit et sous plafond. De nombreuses couches sont donc à créer ou à éditer. La tâche n°2 par exemple, create building interiors, est longue. Le processus requiert de la patience et d’avoir du temps devant soi, mais le résultat en vaut la peine. Voici quelques exemples :

3/ Campus Editing

C’est un outil disponible depuis 2014. Ce dossier à télécharger (il vous faut un compte esri), contient des mxd, des données CAD et des géodatabases, ainsi que des plans de l’intérieur d’un bâtiment. Cet outil est fait pour gérer des données collectées sur l’intérieur des bâtiments, les plans 2D. Les données contiennent aussi tout ce qui est lié à l’environnement externe du bâtiment : routes, parkings, espaces verts, le type de sols, les espaces en eau etc. Toutes les données nécessaires peuvent être ajoutées comme les accès handicapés, les accès pompiers, les bornes hydrantes, les dispositifs de protection incendie par exemple. Les plans de chaque étage peuvent être vectorisés ainsi, à partir d’un plan au sol géoréférencé.

4/ Pourquoi la 3D est-elle importante ?

Mes premiers travaux ou recherches sur le recours à la 3D remontent à mon passage par le Ministère de la Défense et par l’Aviation Civile en Nouvelle-Calédonie. Les besoins en 3D avaient des applications opérationnelles concrètes : quelle est la meilleure position pour mon radar ? quels sont les obstacles qui gênent ou présentent un risque pour les avions au décollage et à l’atterrissage ? Nos travaux se faisaient la plupart du temps dans l’urgence ou étaient régis par un cadre légal bien particulier.

Nos partenaires actuels, parfois loin de contraintes opérationnelles, pourraient cependant avoir intérêt à utiliser la 3D. Une visualisation en 3D leur permettrait non seulement de les aider dans leurs prises de décisions, mais aussi dans leurs tâches régulières comme des inspections, ou pour des suivis de construction.

Dans un prochain article nous vous montrerons un exemple de bâtiment 3D créé avec les outils ArcGIS Indoors et Campus Editing.

Vidéo du résultat à partir d’ArcGIS Indoors et esri campus.

Références

http://www.esri.com/landing-pages/autodesk-esri-strategic-alliance
http://solutions.arcgis.com/local-government/help/campus-editing/
http://solutions.arcgis.com/local-government/help/campus-place-locator/
https://www.arcgis.com/home/item.html?id=06f730e8e3d14365adb119842340e7c7
https://www.youtube.com/watch?v=nkaI3VJtiho&list=PLGZUzt4E4O2LHOdEmsiuPfmFTSTHkgang&index=1